triathlète amateur

Ma photo

Cuisinier à la Région Alsace au Lycée Robert Schuman à Haguenau et à ses heures perdues passionné par le triathlon

vendredi 7 octobre 2016

Avant le Pacifique, ESCALE OBLIGATOIRE PAR LA SUISSE....




Voilà, c’est bien le moment tant attendu, enfin le premier le premier… vous m’avez bien compris je suppose. En tout cas me voici de retour à Zurich, un an après les mauvais souvenirs sont encore là…pour le moment.






Un mois après ma lourde chute à Cublizes (sans avoir trop paniqué…merci Stéphane) et déjà une très bonne chose. Problème c’est que je ne suis pas venu simplement pour être finisher, je ne suis pas non plus tombé amoureux de la Suisse pour y revenir cette année mais plutôt que j’ai une envie de revanche après mon soucis GPS de 2015, déplus cette course tombe plie dans mes vacances donc on peut aller tranquillement sur place se mettre au vert avant le jour J.

Le tableau est dressé place au concret….logement pris en altitude dans un petit village à environ 30 minutes de Zurich avec à disposition tout pour finir ma préparation. J’ai pris la décision d’aller sur Zurich que pour les obligations de l’organisation…. dossard et pose de mon BOARDMAN pour le reste, pas de perte d’énergie inutile.

J’essaye de placer les derniers entrainement studieusement en pensant à bien récupérer, tout en profitant le début de semaine pour se balader, de flâner en montagne en famille. Je profite du magnifique lac à dispo au bord d’Amden pour sortir ma combo HUUB ARCHIMEDE II et ainsi nager tous les jours….et bordel que c’est bon dans une vraie combi de QUALITE.


Auto massages réguliers, full legs/Compressport de chez ESPACE MARATHON STRASBOURG greffées mes gambettes, et de longues nuits de sommeil ont ainsi rythmées mon quotidien, enfin surtout mes soirées. Par contre malgré tout cela mon tendon gauche ne veut pas arrêter de me tirailler….Je suis resté totalement muet et discret sur cela pour ne pas me faire passer pour le mec qui déjà avant son objectif se trouve des excuses pour avoir échouer….! Je laisse cela aux autres.

Le fait est que ce tendon me perturbe assez sérieusement …. car partir sur un Ironman blessé ce n’est jamais optimal mentalement mais encore une fois tout s’apprend et avec l’expérience il faudra que je gère.

Les jours filent à une vitesse, il est déjà temps d’aller poser le BOARDMAN au parc au milieu des BONS lol, l’organisation nous met à disposition un emplacement préférentiel pour les AG les plus rapides….franchement ça c’est top mon vélo dormira avec celui des pros. Autre bonne nouvelle l’organisation met dispo aussi des place de stationnement préférentielles le matin de la course, yes ! encore un stress en moins demain matin… ça 
sert au final de se sortir les doigts durant les épreuves pour ne pas faire des chronos trop NAZES…. et de ce fait de bénéficier de petites faveurs.


Tous ces petits détails seront bénéfiques pour passer une dernière nuit un peu plus détendue… car les veilles de courses le sommeil n’est jamais évident à trouver, d’ailleurs si je dois vous donner un conseil d’avant course ce sera de vraiment privilégier les nuits de sommeil plein déjà  bien avant l’objectif, s’habituer à se coucher tôt, bien dormir, est pour moi primordial.

3h45 bin réveil! Je crois que c’est le moment le moins drôle sur Iron, les reveils qui « piquent »…mes accompagnateurs sont au taquet, « Lem’s », « Bimbo », « Pipo », et bien sûr et surtout « Linou », ils sont là pour m’aider à passer une journée moins COMPLIQUEE.
Galettes d’avoine, compote, miel, tisane et direction ZURICH pour je l’espère la première LONGUE journée de l’année mais pas la « DERNIERE ».


Arrivés au parc tout est sombre, calme, pas de bruit…en gros J’ADORE….Je prépare rapidement mon vélo, bidons AFFYSPORT/HYDRNERGY4 sont en place, mes 2 barres CHIMPANZEE découverte chez ESPACE MARATHON sont prêtes à être dévorées dans la PAMPA ZURICHOISE. J’avale mon reste de petit-dej shaker ENERGYDIET. Comme d’hab un peu de temps perdu aux chiottes et hop direction départ. Je me trouve un petit coin tranquille pour enfiler mon ARCHIMEDE II, je me masse une dernière fois le tendon en espérant que…. et c’est parti pour une petite échauffé au milieu de gâteaux de plaisance, je préfère pour l’instant éviter le monde et l’euphorie d’avant course.

Bon il va tout de même falloir rejoindre tous mes copains du jour pour se mettre à l'eau. Départ sous forme de Rolling Start quelle merde cette invention D'Ironman ....heureusement que si j'arrive à aller ou ON AIMERAIT mettre les pieds il y aura un vrai départ TRIATHLON.
Je ne vais pas m'attarder sur la partie natation, partis trop lentement je n'arriverais jamais à réellement trouver mon rythme, ni les bons pieds !!!! Je finirais tout de même par me dire d'accélérer sur la FIN .... Il était temps BRAVO ...  Ce qui me prouve bien que j'ai été dans un faux rythme tout le long de ces 3800m.
Je sort de l'eau et donc de la combi en 1h, j'aurais aimer mieux mais bon au moins j'aurais profiter au Max de mon ARCHIMEDE 2.
Bon maintenant autre histoire, autre aventure il est temps de retrouver mon BOARDMAN ATT 9.0 dont je suis totalement FAN... Merci Nicolas RAVACHOL.

On part donc ensemble pour 180 km sous forme de 2 boucles de 90 km ça paraît logique et mathématique.....
Parcours exigeant et assez varié que j'apprécie beaucoup de plus il est idéal pour mon BOARDMAN étant lui aussi polyvalent et par moment assez exigent... Mais on arrive toujours à trouver cause commune  !!!! Enfin aujourd'hui il vaudrait mieux j'dis ça, j'dis rien.
Il y a quelques bonnes grimpettes mais aussi des bouts droits ou l'on peut se poser sur le prolongateur pour tâcher d'envoyer un maximum ..... Si le jambes sont d'accord encore une fois aujourd'hui il vaudrait mieux, j'dis ça, j'dis rien.
Sur le début du parcours il faut appuyer un peu plus pour éviter de se mettre à la faute !!!! Les jambes répondent bien et je récupère pas mal de monde avant de bifurquer sur la gauche et partir dans les premiers coups de cul.

Je pense à bien m'hydrater, m'alimenter j'essaye d'appliquer au mieux les consignes du COACH Stephane PALAZZETTI.
Le premier tour se passe plutôt bien mais je décide de lever un peu le pied sur le début du deuxième tour car l'année dernière j'avais pris un "Tir" dans les dernières grosses difficultés du parcours je serais donc un peu plus sage et attentif à mon effort.
Je gère, je gère .... Mais sans doute un peu trop car je pose mon BOARDMAN ATT9.0 vers les 4h56.... Peu sûrement mieux faire mais pas aujourd'hui car mon tendon me fait des caprices depuis le kilomètre 50 et mentalement je pense être rester sur la retenu à certains moments.
Point négatif de cette deuxième partie de journée mais va falloir conjuguer avec !!!
AFFAIRE À SUIVRE.

Let's GO pour ce qui sera la dernière promenade du jour .... Une promenade de 42 kilomètres.... Le MARATHON et la ce sera une autre histoire.
Je ne part pas trop vite histoire de ne pas le payer par la suite, et de souffrir de crampes aux abdos comme j'ai déjà pus avoir par le passé sur IRONMAN quand je partais sur des allures excessives.... Qui veut aller loin sur Ironman, ménage son.... ALLURE !!!!

Le premier tour se passe plutôt bien, mais ça c'est normal. Je découvre le nouveau parcours course à pied, il est moins monotone que l'ancien mais je ne suis toujours pas Fan...Bref allez il reste 3h à passer et après on en parle plus.
Mais ça aussi c'est plus facile à dire qu'à faire.

Deuxième tour, les problèmes commencent, les jambes et la tête veulent aller plus vite mais mon cher Achille, lui me l'interdit vraiment, de grosses douleurs, raideurs m'empêche d'allonger ma foulée. Courir souple (enfin faut le dire vite sur IRON....) est compliqué, à ce moment là je me demandais je finirais cette course car.... si Achille lâche c'est fini pour de BON !!!!

Beaucoup de questions se bousculent dans ma tête...mais heureusement, bizarrement à la fin du deuxième tour je retrouve l'envie, de la confiance et tout va mieux le tendon me laisse tranquille, j'arrive même à l'oublier par moment.
Anthony Phillipe présent sur place m'encourage, me dis que devant c'est pas loin et que j'ai une bonne allure de croisière. Madame Phillip m'annoncera 3èm à la fin de l'avant dernière boucle.....
Bon là faut rien lâcher et se faire mal, ben c'est maintenant. Je me dis que dans le dernier tour il faut tout lâcher et simplement y aller!!!!! Sauf que c'est reparti de plus belle, Achille ne veut plus, il est limite bloqué, vraiment bizarre comme sensation, j'aurais envie de de viser ma CAP, mais dans un coin de ma tête je n'arrête pas de penser au fait que si il lâche...je lâche et FINI pour la qualif, mais aussi pour tout le reste d'une année...!!! Alors je me dis gère....tu es dans les clous, gère ta place.


Un premier de mon âge-groupe me passe, par orgueil ou fierté je l'accroche mais la réalité reprend vite le dessus, il me faut lever le pied.
La fin du dernier tour CAP sera compliquée, vraiment mal et surtout peur que ça n'aille pas au bout, je ne gère plus ma place car je ne suis plus attentif 5èmè, 6ème....je ne sais pas, je veux juste finir et j'espère être dans les potentiel chanceux pour KONA.
Enfin l'aired'arrivée, on y est...c'est BON, arrêt de la machine, du cerveau et de tout le reste et là ben même marcher devient dur mon tendon gauche, mon mollet ne veulent plus rien savoir.
Juste besoin de Boire car il a fait très très lourd sur cette CAP et de m'asseoir pour enlever toute tension sur ACHILLE.
Une bonne douche, quelques massages, direction le ravit d'après course avec les burgers, les frites, la pizza...bref vraiment bien et les bénévoles sont au TOP.
Je suis annoncé 6èm mais avec ce rolling start à la con il faut se méfier, on ne sais jamais mais logiquement je serais du VOYAGE pour KONA, je serais au départ de mes deuxièmes ... :

CHAMPIONNATS DU MONDE D'IRONMAN en 2016.

C'est une grande satisfaction car il y a beaucoup eu de sacrifices, une nouvelle fois pour arriver ici. Beaucoup de rebondissement dans ma prépa qui ce n'est pas passée parfaitement.... grippe, grosse chute, blessure et une infection qui m'ont pourris des moments important de ma préparation.

Une nouvelle fois cette première partie de saison j'ai pus bénéficier de l'aide de mes CLUBS :  le VCE Triathlon/le VCE ainsi que le SNH Haguenau qui m'ont permis de m'entrainer,de progresser et d'arriver le plus sereinement possible sur mes compétitions.

Mais j'ai aussi eu la chance d'intégrer le TEAM HUUB/BOARDMAN et ainsi bénéficier du matériel haut de gamme, du matériel hors norme qui fait la différence c'est indéniable. Grâce à eux j'ai pu bénéficier de conseils et de soutient de sportifs aux profils divers mais aussi d'athlètes PRO et confirmés tels que Camille Donat, Karl et Asa Shaw.
Cela aussi fait la différence!!!!!!



#ROADTOKONA....


A bientôt les rigolos !!!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire