triathlète amateur

Ma photo

Cuisinier à la Région Alsace au Lycée Robert Schuman à Haguenau et à ses heures perdues passionné par le triathlon

mercredi 2 novembre 2016

KONA !!! Rêve un Jour, Rêve pour TOUJOURS !!!

C'est donc officiel depuis le 25 Juillet, je ferais parti de la délégation française présente cette année 2016 pour les MONDIAUX D'IRONMAN à Kona sur Big Island.

KONA !!! Les Championnats du Monde c'est LA course de l'année pour les Triathlétes LD... car même si t'es pas de la partie sur Big island, tu passes ta nuit devant le LIVE sur ton ordi !!!
Ouiiiiii c'est la COURSE de l'Année, celle pour laquelle tu pars t'entrainer chaque jour, ce pourquoi tu fais tant de sacrifices, de concessions sportivement.

Des Mois, Des Semaines que je MANGE, je DORS, je VIS, je RESPIRE...... KONA !!!!

C'est la course d'un jour, la course où tu dois être prêt.... Alors que tu acceptes le "SLOT" tu sais pertinemment que tu vas encore avoir de sacrés moments de galère, de souffrance pour pouvoir être FINISHER et  passer la FINISH LINE la tête Haute.
Car KONA c'est 2500 Athlètes qui ne sont venus dans le Pacifique par HASARD, ils ne sont pas non plus venu enfiler des perles en regardant les couchés de soleil... Les Meilleurs sont là.... et toi tu vas simplement tâcher de donner le meilleur de TOI.

Pour ma part ce seront mes troisième MONDIAUX .... (ça le fait d'écrire cela... !!!)
Troisième fois que j'ai l'honneur de représenter ma REGION sur un support de Championnats du Monde.
OK OK face aux Palmarés de certains c'est peu de chose mais pour un bonhomme qui à débuter le sport en 2009 et à "Haut Niveau" en 2013 alors que je savais à peine nager la Brasse !!!!
Ben c'est CORRECT !!!!

- 2013 Championnat du Monde IRONMAN à KONA.
- 2014 Championnat du Monde 70.3 Half IRONMAN à MONT TREMBLANT.
- 2016 Championnat du Monde IRONMAN à KONA.

Ce sera donc mon deuxième passage sur cette île "MAGIQUE" par son décors, ses paysages, son histoire, mais aussi par son ENJEU, son ambiance et la folie qui nous y attend.
Beaucoup se disent OHHHHHHH ça va c'est qu'une course de plus, il part 10 jours avant en vacances avant de soit disant faire une COURSE !!!!
Soleil, Palmiers, Océan, Plage, Chaleur.... pour mes proches, les accompagnants, la famille OUIIIIII mais pour MOI, pour certains athlètes Ohhhhhhh NONNNNNN !!!
Comme je l'ai dis plus précédemment t'es à KONA, t'as une COURSE à faire ...et TOUT se joue là-bas !!!
Les dernières grosses séances d'intensité et de volume, l'acclimatation (4 jours où tu sais plus si faut dormir ou pas...) tu t'entraines tous les jours, plusieurs séances journalières pour être... simplement prêt le jour J, prêt pour la course de la saison, la course la plus dur au MONDE.
A côté de cela ben tu dois aussi faire le "JOB" parceque aucun interêt de t'entrainer comme un "DIABLES" bleus ou PAS.... pour au final bouffer de la Merde ... Glace, Burger ou tout autre plaisir GUSTATIF que peuvent t'offrir les STATES.
HORRIBLEGALERE, il se plaint l'autre Ohhhhhhh NONNNNN du tout bien au contraire mais juste qu'il faut bien se rendre compte de la réalité ainsi que de l'exigence de cette "AVENTURE".
Au final pour moi c'est simplement faire ce qu'il faut pour être PRET et pouvoir finir ta saison en BEAUTE.

Car KONA c'est "THE PLACE TO BE" ..... WHAT ELSE !!!!!


Voilà le tableau est dressé ..... Y a pas secret pas maintenant qu'on va lâcher ou reculer.
On a signé pour en CHIER !!!! Juste encore un peu avant les VACANCES.

Le Voyage a été très long, je ne vais pas m'attarder là dessus la seule chose qui reste omniprésente pendant tes vols, ton voyage à l'autre bout du Monde c'est.... "Est-ce que tes Bagages... est-ce que ton Vélo arrivera à bon port"
Tout se déroule de la meilleure des façons on arrive sur Big Island en pleine ORAGE !!!! mais les bagages sont là et tout le monde va bien.... un peu fatigué et tendu car il est presque 22h.
On se dépêche de rejoindre notre pied à terre des prochaines semaines pour se mettre au lit car ICI les nuits sont courtes.
Pour l'instant c'est une nuit NOIRE qui nous attends, la SURPRISE ainsi que le SPECTACLE de Big Island ce sera pour demain Matin au lever du JOUR.
Cette année je suis accompagné de "PIPO", de "LINOU" (des habitués des lieux..) et de "NICO BORNY" qui lui va découvrir HAWAII, je l'espère en prendre plein les yeux et les oreilles.
De plus il n'est en aucun cas dans le "MONDE", la "PLANETE" Triathlon donc autant dire que pour lui ce sera un dépaysement TOTAL.... !!!

Le lendemain Matin BOUMMM on en prend plein les yeux... on reprend les fondamentaux de l'île, en 3 ans c'est toujours aussi BEAU. Dés 6 heures du matin un plein soleil, les oiseaux s'en donne à coeur joie, la végétation nous offre des parfums à tomber et la vue sur le PACIFIQUE de notre balcon est juste à TOMBER .... Merci LINOU tu as trouvé un logement digne de la grandeur de l'événement.

Mais bon allez retour à la réalité j'ai rendez-vous avec                                                                    Chris ( http://christophenoclain.blogspot.fr/2016/09/kona-j-15.html ) au PIER (à jeun car après y LAVA JAVA....) pour la première séance du jour petite natation dans l'Océan histoire de direct se mettre dans l'AMBIANCE.
On a pas trop le temps de trainer même si l'envie de flâner est bien présente mais faut rentrer remonter le BOARDMAN car lui pour l'instant est encore au repos..... mais pas pour longtemps car cette aprèm y a Sortie Bike en situation de COURSE... Au programme CHALEURVENT et GALERE car je n'arrive simplement pas à respirer.... !!! les joies de l'acclimatation sur Big Island.
Cela me prouve bien à quel point l'acclimatation sera déterminante pour être au mieux Physiquement mais aussi mentalement le 8 Octobre prochain.... car faut s'y préparer doucement on va vraiment se faire secouer ce jour là.

La première semaine se passe plutôt correctement, les séances passent plutôt bien..... pas dans la facilité mais l'essentiel est bien qu'elles soient assimilées et que je sois en confiance.

Les sensass ne sont pas encore au TOP mais je sens que ça revient doucement pour être au mieux le jour J......

Pour l'instant point très important j'arrive à dormir, et à passer des nuits "complètes" ce qui n'est pas forcément évident à KONA. Je n'ai aucunes tensions ou douleurs musculaires ce qui est plutôt bon signe car vraiment j'en ai RAS LE BOL de finir mes préparations avec de petits soucis divers.

Cette première semaine se terminera sur une dernière grosse sortie avec mon BOARDMAN ATT 9.0
de 4h direction HAWII .... qui se soldera plus rapidement que prévu car double crevaison sous la flotte ( si ça c'est pas la sortie de la LOOSE )
MDR allez je positive en me disant mieux vaut aujourd'hui que samedi prochain !!!
Il faut encore profiter des LIEUX et du Calme qui règne au PIER car à partir de mardi prochain les événements vont s'enchainer à une vitesse de dingue, chaque jour une autre obligation ou animation lié à l'organisation .... et TOUT cela vous rapproche au jour tant attendu.
Inscription, Parade des Nations avec la TEAM FRANCE, Buffet de Bienvenue, Dépose Vélo.... et ZOUUUUU on y sera.
Il faut rester concentré (comme me le répète souvent Stéphane le Coach) sur le travail qui reste à effectuer, prendre bien soin de se régénérer et privilégier les moments de CALME... avant la TEMPETE !!! Surtout ne pas perdre trop d'énergie inutilement ..... car mine de rien la PRESSION MONTE doucement mais surement.

Comme prévu les Jours sont passés à une vitesse folle me voilà déjà entrain de coller mes nouveaux boyaux, de finaliser mes affaires dans mes 3 petits sacs de course... dernièrs entrainements réalisés en optimisant les temps de repos au maximum et HOP... LA (comme on dit par chez NOUS car mine de rien je suis bien ALSACIEN....) direction le parc à vélos avec mon BOARDMAN sous le bras.
C'est toujours un moment assez particulier que la dépose Bike rempli à la fois d'émotions, et de tensions mais ICI sur Big Island cela prend une ampleur particulière.
Demain.... oui DEMAIN ... Nous serons, JE serais au départ non pas de mon huitième Ironman mais au départ de L' IRONMAN et c'est là maintenant que tout prend son sens !!!!
Tu peux avoir autant d'expérience que tu veux, le meilleur des entrainements, le meilleur matos.... à KONA il faut savoir rester HUMBLE face à l'événement mais surtout face à l'exigence de cette épreuve.

RIEN n'est FACILE ici .... ICI tout est DIFFERENT !!!!

Ici tu déposes ton vélo, tes affaires comme si c'était la première fois, TOUT est bien organisé par IRONMAN pour que ta dépose vélo soit rapide, efficace et sereine.
Pas le temps de s'éparpiller on est vite sur le chemin du retour, j'abandonne pour quelques heures mon BOARDMAN juste le temps de mettre les jambes au frais dans la piscine, de manger et surtout d'essayer de dormir un petit peu....

Dodo tôt, car debout très très tôt ... 3h30 on ouvre les yeux et on y est Galettes de flocon d'avoine, miel, un peu d' HYDRENERGY4 de AFFYSPORT et direction le PIER....car le PIRE reste à Venir.

http://www.affysport.com/boisson-isotonique--h4-gout-tropical---/22/1.html

Ouverture du parc à 4h45 pour le marquage comme du bétail qui va .....
Lol !!! Encore une fois on est vraiment des dingues... MDR.
Puis direction mon emplacement pour finaliser la préparation de mon BOARDMAN ATT 9.0


https://www.boardmanbikes.com/fr_en/products/179-air-tt-9.0.html


Passage aux toilettes vite vite avant que ce soit aussi convoité qu'un Café chez StarBucks le jour de son ouverture sur Stras.... ou que la sortie d'un nouvel iPhone.....
Mais surtout je me dépêche de retrouver mes PROCHES car ce matin plus que JAMAIS (Sportivement..) j'ai besoin de me retrouver au "CALME" (faut le dire vite à KONA... jour de Course.) auprès de ma famille.

Leur parler, les écouter dire beaucoup de bêtises LOL, passer encore quelques instants avec ma compagne m'aide à me rappeler pourquoi.... Ouiiiii POURQUOI je suis réellement ICI... mais surtout à me préparer à ce qui m'attend dans moins de 1 heure.

Je retire mes FULL LEGGS pour la dernière fois de la saison, et j'enfile ma SWIMSUIT HUUB spècialement reçu pour les Mondiaux ... une fois de plus totalement BLUFFER par la qualité et l'efficacité de cette combo HAUT de GAMME.


http://huubfrance.com/collections/swimskins/products/skn-1


Allez il est temps de vous laisser... Pipo, Linou, NicoBorny à dans quelques heures !!! Je file chez les gentilles Hawaïennes (mais pas du tout tendre...) pour me faire étaler de la vaseline "PARTOUT".

Il est temps d'aller me mettre en place, me placer dans ce futur BOUILLON... mais où se placer ????
EUHHHHH franchement je n'en sais rien, de toute façon à un moment ou à un autre ce sera l'effet "ENTONNOIRE"... Tous pour un... et TOUS au même endroit !!! je décide donc de me placer plein centre, ça me laissera un choix plus conséquent en "JAMBES" à prendre car ça viendra de tous les côtés...LOL....

Plus que quelques minutes à attendre avant de pouvoir débuter cette journée, quelques minutes où tu prends conscience du chemin parcouru pour arriver jusqu'ici, beaucoup de sentiments se mélange du fait d'être là au PIER à attendre le START.
Les Hélicots tournent dans tous les sens c'est inexplicable ce qui ce passe réellement dans nos têtes, vraiment bizarre ce que tu peux ressentir mais une chose est sûre plus aucune place à l'émotion, plus de boule au ventre en pensant à ta famille, ta compagne, le "clandestin"... Tu sais simplement qu'il n'y a plus qu'une seule chose à faire aujourd'hui, tu n'attends qu'un seule chose .... que l'on te délivre !!!

Et là ENFIN ce putain de canon t'apporte ce que tu attends depuis des MOIS... Plus rien ne compte, tu es conditionné et prêt à en découdre.
Comme un automatisme tu te lances dans ce BOUILLON, cette MACHINE à LAVER, sur ces 3800 mètres de natation.
Tu nages tout droit dans ce BORDEL (enfin tu essayes) car comme prévu c'est une bonne baston mais MERDE le TRIATHLON c'est CA.. !!!
Je fais en sorte de me frayer un passage, pas possible pour l'instant de poser ma nage, pas possible avant le demi-tour à KONA t'as pas de questions à te poser .... Tu NAGES jusqu'à ce fameux bâteau qui t'annonce que tu as fais la moitié.
A ce moment là seulement tu peux essayer de nager "PROPRE" cela devient moins dense mais pas question de se reposer car il faut rester concentré pour prendre les BONS PIEDS histoire de s'économiser pour la suite et profiter encore plus du courant favorable..... Après t'être fait bousculer pendant 1900m c'est assez agréable.
Il est temps de penser à la suite, pas d'efforts inutiles, mémoriser ma future transition mais malgré tout il faut continuer à imprimer un rythme soutenu.

Aucune idée sur mon chrono, ai-je bien nager ??? Ce que je sais, c'est que j'ai nagé propre et sans trop subir... Je me sens bien donc soit le chrono sera encouragent.... soit il sera... et je me serais vraiment tourner le doigt dans le C..... !!!
Je pose mon premier pied hors de l'eau, je débarque sur le PIER et premier reflex... une seule chose en tête ... Direct un regard sur le chrono, j'aperçois un 59' et quelques.... Bon ben que dire.... Merci le SNH, Merci HUUB c'est un bon début de journée .... pour MOI.
Direction mon emplacement, les transitions à KONA sont comment dire, un BORDEL y a du monde PARTOUT mais quel densité de niveau. Ca se bouscule, ça titube, ça marche, ça cours.... je me faufile tant bien que mal pour rejoindre ma monture.... Direction HAWII puis KONA si possible le plus rapidement possible.

Le début de la partie de manivelle est à l'image de la fin de la natation... Il faut se faufiler pour perdre le moins de temps possible, tout en réalisant un effort cohérent avec la somme de travail qu'il me reste à fournir durant les heures à venir mais surtout en tachant de faire un début de partie cycliste "PROPRE"
Encore une fois on réalise bien qu'on est à KONA y a du monde partout, comme en natation la densité de niveau est ENORME ça roule vraiment FORT.
Mes premiers coups de pédales sont encourageant, j'ai des bonnes sensations ce qui est plus que correct pour la suite.
Je fais très très attention à ne surtout pas me mettre en Sur-Regime comme en 2013 je préfère gérer mon effort et ainsi passer en toute décontraction les premiers longs faux plats avant que les difficultés plus sérieuses n'arrivent.
Je retrouve mes repères pris durant l'acclimatation et mes derniers entrainements réalisés sur place, je remonte pas mal de monde et les jambes continuent a vraiment bien répondrent.. les 60 premiers kilomètres seront une formalité.

En arrivant au niveau des belles plages de WAIKOLOLA les choses commencent à se durcire, les conditions climatiques se compliquent plus tôt que prévu.... on est encore bien loin de HAWII et du demi-tour tant attendu.
Le VENT, est bien présent je me retrouve à 25km/h alors que les watts montent, montent... je me retrouve bousculé dans tous les sens il va vraiment falloir rester concentré sur son effort ainsi que sur mon "Pilotage".
Bien sur avec les conditions qui se durcissent .... L' "EFFET DRAFTING" lui aussi sera plus que présent.
EHHHHH oui même à KONA aux MONDIAUX certains n'ont pas d' HONNEUR, ni de VALEURS ... je ne m'étalerais pas sur ce sujet car il y a eu assez de polémique sur l' "EFFET PAQUET".
Pour ma part la seule solution pour ne pas galérer à remonter les paquets, ou bien se mettre en situation de course que l'on qualifiera de "NON CONVENTIONNEL" ce sera de me mettre TOUT à droite sur la "SHOULDER" (Bande d'arrêt d'urgence) avec les RISQUES que cela comprend.... Crevaisons, Revêtement moins bon, Trous, Débris en tout genre....

Je vous avoue qu'a certains moments lors de la montée de HAWII ça fait vraiment mal de se faire dépasser par des paquets avec des guignols mains sur les cocottes sur de Beaux vélos CANADIENS entrain de PAPOTER ... "C'est vraiment dur aujourd'hui... Pas évidente les conditions... !!!" BRAVO les GARS !!!!

Après le demi tour de HAWII les choses seront plus propres mais avec toujours de petits malins qui pas totalement réglo dés que le vent les bousculent un peu de trop. Pour ma part je me dis que c'est le moment de me faire mal je décide d'essayer de venir sur l'avant de la course tout en gardant à l'esprit que la route est encore longue jusqu'a KONA et surtout que le 150 èm kilo peut être FATAL.
C'est DUR vraiment très très DUR je me dis qu'il ne faut pas se passer de questions je passe les difficultés comme elles viennent en me disant "Allez à la prochaine..." il est vraiment difficile de mettre un gros braquet pour moi aujourd'hui face au vent.
Je prend soin de bien m'alimenter de ne surtout pas sauter un ravito car cela peut changer totalement la fin de course.... les petites erreurs coutent très chères à KONA.
Il est primordial pour moi de finir le vélo proprement et surtout le moins "SEC" possible.

Je n'attends qu'une seule chose ... arriver au niveau du Cimetière Vétérans car je sais qu'a partir d'ici il me reste 3 difficultés et environ 40min de coups de pédales... maintenant direction l'aéroport pour pouvoir me dire qu'il ne me reste plus qu'un petit "MARATHON"
Poser mon BOARDMAN ATT 9.0 sous les 5h ohhhhh oui j'y ai pensé mais sur les dernières bosses j'ai les jambes trop lourdes, le vent me fait de plus en plus mal et cela devient de plus en plus dur de relancer.
Enfin de retour à KONA en 5H04 content de poser ma machine ... BORDEL la suite ne s'annonce pas de tout repos. Je fais une transition difficile, manque de lucidité, trop de précipitation dans mes gestes... Dommage je perds des minutes importante très importante à KONA, je laisse énormément de place à cause de ce genres de petites erreurs.



Je pars sur le marathon prudemment... J'aperçois sur le bord de la route mes "AMIS".. LOL... la TEAM ALSACE (Dont je ne fais pas parti... belle image pour le SPORT ALSACIEN surtout que des membres de la LIGUE D'ALSACE de TRIATHLON étaient sur PLACE à KONA) entrain de tirer la TRONCHE, bien cela va de soit surtout ne pas m'encourager ce n'est pas l'habitude de la MAISON.

Quand je vois leurs têtes je me dis que c'est bon signe !!!! Ce qui me sera confirmé par Celine quelques mètres plus loin, LINOU m'annonce que je suis premier ALSACIEN (même si je n'en suis pas UN apparement.)
Là je me dis qu'il faut rester plus que jamais concentré... les Chronos sont plutôt corrects et la CERISE sur le GATEAU ... PREMIER REGIONAL !!!!

Il me faut simplement ne pas EXPLOSER sur ce MARATHON (Ce qui n'est pas facile à KONA) pour pouvoir répondre de la meilleure des manières et de façon REGLEMENTAIRE à toutes les MINABLES MANIGANCES qui ont été faites dans mon "DOS" (Ben ouiiii c'est tellement plus facile...) par de VALEUREUX MEMBRES du TRIATHLON ALSACIEN.

Je gère mon allure sur les premiers kilomètres pour ne pas le payer par la suite, il est souvent évident sur un début de marathon de partir trop vite .... les ravitos s'enchainent, Gels, Glace, Eponge, tout se passe parfaitement jusque ICI tout ce qui a été travaillé à l'entrainement devient réellement un automatisme.
Arrivé au premier demi tour à la "Plage des Tortues" me font remonter des mauvais souvenirs.... Coup de chaud en 2013 obligé de marcher à chaque ravitaillements .... Cette année on est loin de tout ça, certes les jambes sont lourdes mais je passe les ratios en restant concentré sur mon objectif et surtout sur mon hydratation.

Ma foulée devient un peu plus lourde c'est inévitable mais je le réalise réellement lorsque ANTHONY PHILLIP me rattrape... enfin plutôt me dépose vers le 15 ém kilo puis c'est au tour de YANN ROCHETEAU (http://yann-rocheteau.onlinetri.com) un peu avant le semi... Sacré foulée et rythme les Gars.
Quelques encouragements et chacun continu son bout de chemin.... je reste sur mon allure concentré sur l'effort qu'il me reste à fournir.

Les choses sérieuses commencent, la course va réellement débuter à l'instant même où la route s'élève sur PALANI ROAD pour nous emmener inévitablement sur la QUEEN K surchauffée.
Cette autoroute qui doit nous mener jusqu'au prochain demi tour à ENERGY LAB le 30èm kilomètres environ... On croise les premiers FRODENOKIENLE ... ils dégagent une impression de facilité et surtout on arrive à lire sur leurs visages le soulagement d'une fin très proche .... pour EUX.

Maintenant il ne faut rien lâcher, passer les difficultés les unes après les autres... avancer de ravitos en ravitos sans se poser de questions... on souffre toutes et tous ça fait plus de 8h qu'on bataille les un contre les autres.... mais surtout plus que jamais ICI contre "SOI MEME"
Car L'IRONMAN au final c'est totalement cela une permanente bataille contre soi, contre son envie de marcher, contre son envie d'arrêter de souffrir mais malgré tout toujours continuer à AVANCERALLER de L'AVANT.
Des valeurs à mon sens plus qu'indispensable de nos jours dans nos quotidiens... dans la vie de tous les jours il est tellement facile de baisser les bras devant les difficultés qui se présente à NOUS !!!

Mais ICI qu'est ce que c'est DUR ... cette course est vraiment trop DUR. Vers le 25èm kilo des crampes aux ados s'invitent à la fête, franchement comment dire ... ce n'était pas vraiment nécessaire mais bon il faudra faire AVEC. je prendrais la décision de marcher la totalité du ravito qui suivra pour essayer de faire passer cela... bien respirer, se calmer, rester confiant mais surtout espérer que cela passe histoire de pouvoir tout de même cavaler les quelques kilomètres qu'il me reste à parcourir.
Allez on y retourne et ..... tactique payante je peux reprendre un rythme correct pour tâcher de finir proprement et fièrement ce "CHANTIER".
Par contre il va tout de même falloir calmer un peu le "JEU" pour ne pas risquer un retour du phénomène .... c'est donc pas aujourd'hui que l'on se rapprochera des 3h sur marathon.

Il me reste ENERGY LAB à passer puis il sera temps de penser à la fin de course.... je m'arrose énormément il fait très chaud, j'ai soif mais je bois moins car j'ai peur que l'eau trop fraiche soit la cause de mes crampes aux ados.
Enfin le ravito perso... je vais pouvoir dévorer mes noix de macadamia et me diriger vers ALI DRIVE..... Il me reste 10km à parcourir sur cette autoroute surchauffée, plus qu'une seule chose en tête FINIR.... je sais que je serais FINISHER mais la question qui persiste c'est en combien de temps... je décide de faire très attention les 5 prochains kilomètres et de me "lâcher" (enfin avec ce qui me restera dans les chaussettes...) sur les 5 derniers.... Affaire à suivre.

On y est, il me reste environ 5 petit kilos, 3 ravitos me séparent de la FINISH LINE, 2 montées et on y sera .... Il est temps.... car on à pas le TEMPS.
Je prend donc des risques, je ferais l'impasse sur les derniers ravitos, juste un verre de flotte sur la tronche, et on fonce j'accélère le rythme ... on verra si ça tiens.
Tactique payante je rattrape beaucoup de concurrents à l'arrêt, j'aperçois GUILLAUME GILLODTSANTHONY PHILIPPE ( de sacrés pointures du TRIATHLON sur le circuit) j'ai mal partout mais je relance.
J'arrive à la hauteur de Guillaume, je l'encourage je lui dis d'accrocher ... En GRAND CHAMPION qu'il est il me dira de filer, de chercher encore les quelques places possibles c'est IMPORTANT ICI.... 
Merci à lui pour cette attitude qui le caractérise parfaitement.

De retour sur PALANI ROAD il ne reste même plus 2km, j'arrive au niveau d'Anthony il me félicite pour mon retour, je l'encourage lui demande comment il va... il me répond BOF BOF. Je lui propose de finir ensemble de rester ensemble pour finir le peu de route qu'il nous reste.....
Finir avec lui serait une SUPERBE image pour moi, à graver dans ma mémoire de Triathlète, il me répond OK ... mais alors "Tu dois ralentir..."
Pas de problème je ne suis plus à 2 minutes prêt, profiter de cette fin de course, de cette ambiance MAGIQUE sera bien plus belle à raconter à mon "CLANDESTIN" qui arrive prochainement.

On croise nos familles respectives ils nous encouragent, on peut enfin lire autre chose que de l'inquiétude dans leurs regards.... car ce matin on était bien loin de cette Euphorie.....
Le BONHNEUR et la FIERTE qu'ils nous communique nous fera un bien fou.
Petit mot de ROMAIN GUILLAUME avant d'attaquer la dernière ligne droite .... Anthony me demande de regarder si on a de la marge sur l'arrière !!!! puis il me lancera "Maintenant TOUT ça c'est pour NOUS..." car maintenant il est TEMPS... on a le TEMPS de SAVOURER, de PROFITER, de passer FIEREMENT ensemble cette FINISH LINE  !!!!!
On a les larmes aux yeux, on se prend dans les bras quel BONHEUR de finir avec ce BONHOM du TRIATHLON, ce COMPETITEUR et simplement cet EXEMPLE pour moi.

MERCI monsieur Anthony PHILIPPE, Monsieur KONA cette arrivée partagée ensemble rajoute encore plus d'INTENSITE à cette journée.

Moi petit Triathlete Amateur ALSACIEN je termine une nouvelle fois les MONDIAUX D'IRONMAN en 9h31 (Environ 5min de mieux qu'en 2013) je suis environ 170ém sur 2500 avec ce qui ce fait de mieux devant, Top 30 dans ma Catégorie d'âge et PREMIER REGIONAL .....

Je suis HEUREUX mais surtout FIER d'avoir mis un point d'HONNEUR de finir cette épreuve en donnant le maximum, en allant au bout de moi.... Je me suis fait "MAL" pour mes PROCHES, mes AMIS, ma FAMILLE qui croient en MOI et m'encourage TOUTE L'ANNEE.
Pour mes PARTENAIRES qui m'ont une nouvelle fois fait CONFIANCE cette année, ils m'ont permis d'arrivé ICI dans les meilleures conditions possibles.... Je me devais de les REPRESENTER dans le PACIFIQUE de la plus belle des Manière.


Et Bien sur Pour MOI.... J'avais à COEUR de revenir ici, à KONA plus FORT. J'ai pris énormément de plaisir à VOUS faire PARTAGER mon aventure et j'ai été plus que transporté par TOUT votre SOUTIENT.




MERCI car grâce a VOUS aussi cette nouvelle participation ICI a pris une saveur PARTICULIERE, j'ai REELLEMENT pris conscience que L'ALSACE, les ALSACIENS étaient derrière MOI....












ET MOI TOUT SIMPLEMENT J'AI ETE TRES TRES FIER DE VOUS REPRESENTER A MA FACON LORS DE CE REVE APPELE .......   KONA !!!










Road To KONA.... On y RETOURNERA !!!!






MAHALO Les Rigolos !!!



3 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Tout simplement un immense Merci pour ce magnifique récit , écrit avec tes tripes et qui reflète parfaitement bien le vécu de l'athlète
    On est comme imprégné par ton aventure , qui constitue un merveilleux message pour se battre dans la vie
    Sache que moi , qui ai baigné toute ma vie dans l'athlétisme , je suis devenu admiratif de ta personnalité

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ce retour.
      J'essaye de véhiculer au mieux les valeurs qui me sont propres.... mais aussi de partager mon expérience avec tout à chacun.

      Au plaisir
      Cordialement

      Kelin Alexandre

      Supprimer